L’OMS et le Comité international olympique s’associent pour améliorer la santé grâce au sport

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Comité international olympique (CIO) ont signé aujourd’hui un accord pour travailler ensemble pour promouvoir la santé par le sport et l’activité physique.

olympique

source : who.int

« Je suis heureux d’officialiser ce partenariat de longue date avec le Comité international olympique », a déclaré le Dr Tedros Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

« L’OMS travaille non seulement pour répondre à la maladie mais aussi pour aider les gens à vivre leur vie en meilleure santé et ce partenariat fera exactement cela.

L’activité physique est l’une des clés de la bonne santé et du bien-être. »

Cette collaboration arrive à point nommé. La pandémie actuelle de COVID-19 affecte particulièrement les personnes atteintes de maladies non transmissibles (MNT).

L’accord met un accent particulier sur la prévention des MNT par le sport

L’activité physique aide à abaisser la tension artérielle et à réduire le risque d’hypertension, de maladie coronarienne, d’accident vasculaire cérébral, de diabète et de divers types de cancer (y compris le cancer du sein et le cancer du côlon).

D’autres domaines de collaboration incluent la collaboration avec les pays hôtes pour assurer la santé des athlètes, des supporters et des travailleurs lors des Jeux ainsi que la lutte contre les facteurs de risque de MNT, notamment la qualité de l’eau et la pollution de l’air.

Les deux institutions s’efforceront également de faire en sorte que les Jeux laissent un héritage sain dans les pays hôtes grâce à une sensibilisation accrue à la valeur du sport et de l’activité physique.

Les deux organisations ont également l’intention de travailler ensemble pour promouvoir des programmes sportifs locaux et communautaires qui ont une plus grande portée auprès du grand public, en particulier chez les filles, les personnes âgées et les personnes handicapées qui peuvent avoir plus de mal à rester actifs et en bonne santé.

«Au cours des derniers mois de la crise actuelle, nous avons tous vu l’importance du sport et de l’activité physique pour la santé physique et mentale. Le sport peut sauver des vies », a déclaré le président du CIO, Thomas Bach.

« Le CIO appelle les gouvernements du monde à inclure le sport dans leurs programmes de soutien après la crise en raison du rôle important du sport dans la prévention des MNT, mais aussi des maladies transmissibles. »

À l’échelle mondiale, l’OMS estime qu’un adulte sur quatre n’est pas suffisamment actif et que plus de 80% de la population adolescente dans le monde n’est pas suffisamment active physiquement.

Le nouveau partenariat réunira les secteurs du sport et de la santé aux niveaux international, régional et national pour atteindre l’objectif mondial d’augmenter l’activité physique de 15%, comme indiqué dans le Plan d’action mondial sur l’activité physique.

(2)